La compagnie

Au fil de ses créations, La Lune qui gronde cherche à mettre à jour par un jeu très libre, par le discours et la métaphore, par la raison et l’absurde, les mécanismes d’asservissement et de soumission à l’œuvre dans nos sociétés d’Europe occidentale. Textes et mises en scène procèdent par associations libres, offrant ainsi plusieurs niveaux de lecture, et se réapproprient les codes de genres cinématographiques populaires : la science-fiction pour La Lune d’Emilien, le film d’horreur et une série télévisuelle pour Il faut tuer Carrie !, le thriller pour Enfants.

La Lune qui gronde a été subventionnée au titre de l’aide à la création par la DRAC-Hauts de France, la Région Hauts de France et le département du Pas de Calais. Elle a également participé à une MIAA / DRAC-ARS au printemps 2018 et au NAP de la ville de Lille en 2015. La metteuse en scène Muriel Cocquet a bénéficié d’un Pas à Pas en 2015/2016 auprès de la cie de l’Oiseau Mouche.

LES SPECTACLES EN BREF

La Lune d’Emilien (Jeune Public, 2013) est une parabole sur le désir contemporain de sécurité qui anesthésie notre capacité à repenser le monde politiquement. Il faut tuer Carrie ! (Tout Public, 2014) est un spectacle burlesque qui révèle le retour en arrière sur des acquis majeurs pour les femmes, une réalité sociale fragmentée et la récupération du mouvement féministe par le capitalisme.  Enfants (Tout Public, 2017) sera un spectacle intime sur l’intrusion de la violence du travail dans une famille isolée et prise dans les rouages de la machine consumériste.

L’EQUIPE

LA LUNE QUI GRONDE est une compagnie de théâtre professionnelle fondée en 2012 à Lille. Muriel Cocquet, auteure et metteuse en scène, en est la responsable artistique. Elle est accompagnée d’artistes avec lesquels elle travaille depuis longtemps, notamment  : Anaïs Gheeraert et Emilie Guil. Thomas Le Gloannec, Fannie Schmidt, Luc Michel, Perrine Wannegue, Xavier Buda, Frédéric Notteau, Esteban Fernandez ont collaboré à la création d’ENFANTS. Sylvain Cornet, Léo Hardt, Béatrice Delacourt, Marie Leroy et Nastassia Sczymzack ont été nos compagnons de route pendant la création d’IL FAUT TUER CARRIE ! Mais avant toutes choses, La Lune qui gronde est une association et ne serait rien sans ses bénévoles : Alexandrine Halliez, Présidente, Sylvain Rigaud, Trésorier, Corine Guil, Bernard Lévy. Un grand merci à ceux qui ont fait un bout de chemin avec nous : Rabah, Ghomrane, Frédéric Stasiak, Angèle Goldstein et Carolina Sepulveda Perez.

Muriel Cocquet, metteuse en scène

Muriel Cocquet a suivi un cursus en littérature allemande (Paris IV, Sorbonne), puis le cursus l’ESACT du Conservatoire Royal de Liège (2005-2009). Elle a ensuite travaillé comme comédienne en Belgique, notamment au théâtre de la Place de Liège, au théâtre Le Public de Bruxelles et au Théâtre National Flamand-KVS. Elle s’est installée à Lille en septembre 2012 et y a fondé sa compagnie La Lune qui gronde.

Repérée par la Drac Nord Pas de Calais suite à sa dernière création, elle a bénéficié sur la saison 2015-2016 d’un Pas à Pas, auprès de la compagnie de l’Oiseau Mouche. Elle a pu y mener des assistanats à la mise en scène auprès d’Aude Denis et de Sarah Nouveau, suivre le travail de Sylvain Maurice, mener un laboratoire et recevoir un accompagnement en production. Accompagnée pour l’écriture d’ENFANTS par Le Centre d’Ecriture dramatique de Wallonie et ses ateliers Chambre d’écho en 2016, elle a pu bénéficier notamment des conseils dramaturgiques et des encouragements de Vincent Romain et de Véronika Mabardi. Invitée par le CED-W, elle est entrée dans un nouveau travail d’écriture en janvier 2017. ENFANTS a été publié en 2017 chez Lansamn. Elle joue par ailleurs pour la Générale d’Imaginaire, dans les spectacles de Bruno Buffoli (Contractions, création 2017, Cie Anyone Else But You), de Guy Dermul (Le doute, la tendresse et le travail, création 2015, KVS).

Ses sources d’inspiration sont multiples. Elle est passionnée de thrillers, de films d’horreurs, de David Lynch, d’Andreï Tarkovski. Grande lectrice, elle a une prédilection pour le fantastique, comme ceux de Murakami, par exemple. Théâtralement, elle reste marquée par les mises en scène de Pommerat et de Peeping Tom, ainsi que par son expérience en tant qu’actrice d’un jeu à la flamande au Conservatoire de Liège avec Raven Ruëll, ainsi qu’avec Guy Dermul au KVS.

Anaïs Gheeraert, collaboratrice à la mise en scène

Anaïs se forme au conservatoire d’art dramatique de Roubaix sous la direction de Jean-Louis Bertsch, au Studio Michael Chekhov de Bruxelles auprès de Natalie Yalon, et au clown auprès d’Eric Blouet au Samovar à Paris. Elle travaille en tant que comédienne avec La Manivelle Théâtre sous la direction de François Gérard (Jardin secret, création 2017 / Vipérine, 2012), la Lune qui gronde Cie dirigée par Muriel Cocquet (Il faut tuer Carrie, création 2014), et dernièrement avec la cie THEC sous la direction d’Antoine Lemaire (Faustine 4, création 2017 à La Rose des vents). Elle intervient également en théâtre de rue et théâtre forum avec le di mini teatro (Boris Dymny) et Detournoyment (Nicolas Grard). Elle joue régulièrement pour le cinéma et la télévision, notamment auprès de Pierre Lamotte dans « Intimité conjugale » (Long-métrage, 2013) et dans « Ce que vivent les roses », fiction TV réalisée par Frédéric Berthe et produite par Europacorp (2016).

Passionnée par la création, et animée par une recherche de liberté en scène, elle s’intéresse aux processus de présence de l’acteur et travaille au développement de sa propre pédagogie. Depuis 2015, elle initie différents laboratoires sur la présence et la singularité de l’acteur, assiste Eric Blouet en tant que référente sur les formations Afdas « L’acteur et le clown » organisée par l’Hostellerie de Pontempeyrat et intervient avec La Manivelle Théâtre auprès des classes d’art dramatique des conservatoires de Tourcoing et Saint-Omer.

Ici quelques mots sur l’équipe du spectacle ENFANTS

Thomas Le Gloannec, comédien

Emilie Guil, comédienne

Luc Michel, scénographe et créateur lumière

Esteban Fernandez, compositeur

Publicités