L’équipe du spectacle ENFANTS

Thomas Le Gloannec, comédien

Comédien, improvisateur, clown, et producteur, Thomas est formé au conservatoire de Poitiers, promo CEPIT 2009, où il travaille avec Jean-Pierre Berthomier, Agnès Delume, Étienne Pommeret, Alan Fairbairn, Cyril Teste, Matthieu Roy, il participe en parallèle à la Ligue d’improvisation et au groupe de recherche chorégraphique universitaire avec Hervé Diasnas, Daniel Dobbels, Jacquie Taffanel. Il joue dans Un doux reniement de Christophe Pellet mis en scène par Anne Théron, une adaptation de L’écume des jours de Boris Vian, rôle de Chick, plusieurs pièces d’Howard Barker : Les européens, rôle de l’empereur ; Gertrude, mis en scène par Emilie le Borgne, rôle d’Albert ; Le cas Blanche neige, Le roi. Il interprète également le médecin dans 4.48 Psychose de Sarah Kane, mis en scène par Marina Brachet ; Mat, dans En difficulté de Remi de Vos, mis en scène par Jean Boillot ; Alan dans La veillée de Lars Noren mis en scène par Mélissa Thomas ; Antoine, dans Juste la fin du Monde de Jean-Luc Lagarce ; Sorine dans une adaptation de la Mouette ; le Roi Duncan dans Macbeth mis en scène par Pierre Porcheron. Il s’adonne à de nombreuses formes improvisées, cabarets, catch et match d’impros, écritures personnelles, stand-up, flux verbaux, improvisation à la radio, vidéos.

En 2014, à l’occasion de la création d’un duo de clown, L’heure du ZugZwang, au Prato à Lille, il y installe sa compagnie Les Bourgeois de Kiev, qu’il co-dirige avec Antoine Suarez-Pazos. Il joue dans Temps, Espace, Existence un duo burlesque en appartement, d’après un texte de Daniil Harms, est assistant à la mise en scène et producteur sur le Chemin des passes Dangereuses, de Michel-Marc Bouchard et monte la production de Two_be, coproduit par le Phenix, scène nationale de Valenciennes et par le Prato tout en y apportant son regard artistique.Aujourd’hui, Il dirige sa démarche artistique autour du jeu théâtral par l’écriture, le clown et l’improvisation et joue le rôle de Jan dans la nouvelle création de la Lune qui Gronde : Enfants.

Emilie Guil, comédienne

Après sa formation de comédienne au conservatoire de Roubaix, puis à l’école supérieure d’acteurs du Conservatoire Royal de Liège, Emilie prend part à la création collective Grève 60, dans le cadre du projet Rêve Général, Cie Art &t ça, production Arsenic2 à Liège. De retour à Lille, elle travaille comme comédienne avec Muriel Cocquet (Il Faut tuer Carrie !), Nicolas Serluppus (Paroles d’Exilées, cie Etc etc etc) et Boris Dymny à l’occasion d’actions menées à destinations des terrains roms avec le Di mini teatro (commedia dell’arte). Elle collabore plus récemment avec Louise Wailly (cie Proteo) pour la première étape de la création L’Apocalypse selon Günter.

Passionnée depuis toujours par l’expression vocale, Emilie a rencontré de nombreuses approches en se formant auprès du Workcenter of Grotowski and Thomas Richards, du Centre Artistique International Roy Hart, et continue de se former au chant jazz et à l’improvisation au Conservatoire de Tourcoing. Emilie accorde une place importante à la pédagogie du jeu d’acteur et se spécialise dans la technique de Michael Chekhov auprès de Lenard Petit et Natalie Yalon au Studio Michael Chekhov de Bruxelles. Elle assiste cette dernière

Luc Michel, scénographe et créateur lumière

Après une licence de philosophie à la Sorbonne en 2011, et un diplôme de l’ENSATT en tant que Réalisateur Lumière en 2014, Luc Michel s’investit dans un travail de création lumière et de collaboration artistique avec de jeunes compagnies entre Toulouse, Lyon, Paris et Amiens. Il est en collaboration avec des compagnies telles que L’Eventuel Hérisson Bleu (Oise), La Résolue (Rhône), La Lune qui gronde (Nord), Sur la cime des actes (Haute-Garonne).

En 2015, il va travailler durant six mois dans l’Etat de New York. Il participe au Glimmerglass Festival Opera pour observer le travail de Robert Wierzel, et réalise plusieurs créations lumières pour une jeune compagnie newyorkaise The Brewing Department. Il assiste à plusieurs masterclasses à la NYU-Tisch.

Il revient en 2016 en France avec pour but d’étendre sa pratique à la scénographie, à la régie générale et à l’assistanat à la mise en scène.

Esteban Fernandez, compositeur

Soutenu par la Drac, dans le cadre d’un Pas à Pas chez ArtZoyd (2015-2016), Esteban Fernandez est compositeur, multi-instrumentiste et chanteur. Il a travaillé notamment aux côtés de Philippe Asselin (Espace Pasolini), de Pascal Pesez (Musée des Beaux Arts de Valenciennes) à la création de performances. Il a composé des musiques de spectacles et créé des dispositifs sonores originaux pour Olivier Normand, la compagnie Zapoï, l’Espace Pasolini, la compagnie Velum, La Lune qui gronde.

Il poursuit sa propre recherche artistique à travers ses compositions  et à travers son groupe, qui s’est produit en ouverture des concerts de Loïc Lantoine, d’Arthur H, de Thomas Fersen, de Jean Louis Murat, et dernièrement à La Cave aux Poètes (Roubaix). Chanson rock / chanson française en recherche constante, la musique d’Esteban Fernandez se structure autour d’un travail sur l’analogique, l’acoustique et l’électrique. Elle est traversée par les œuvres d’Alain Bashung, Benjamin Biolay,  Nick Cave, Swans, Léo Ferré, Arno.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s